Archives de Catégorie: Actualité

Les recherches technologiques

Nous vous avons parlé, dans les articles précédents, des reconstitutions diverses du temple d’Apollon. Nous avions évoquer le cas de la colonne des danseuses de Delphes, qui fut l’objet d’un colloque.

Le sanctuaire de Delphes fut aussi le théâtre de recherches importantes pour une éventuelle reconstitution. Dans ce but, des chercheurs britanniques ont utilisé la technologie de numérisation 3D. Grâce à l’utilisation d’un laser pour capturer les surfaces et les volumes des ruines, ils ont put réaliser, avec plus ou moins de certitudes, une reconstitution en 3D du sanctuaire. Le projet, qui date, fut mené par Guillaume Thibault et financé par EDF.

Nous avons pour vous cette vidéo YouTube qui résume le déroulement de cette reconstitution virtuelle, consultée le 30/03/2012.

P. E.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, Audiovisuel

Conservation, reconstitution [partie 1]

Pour ce qui est de la conservation du temple d’Apollon, le fait que le sanctuaire de Delphes soit intégré au patrimoine mondial de l’Unesco, permet une vigilance accrue de l’éventuelle dégradation du site. En effet on peut le voir sur le site de l’Unesco, peu de dépenses ont été faites pour la conservation du site, et d’après ce graphique le site n’est pas en danger. D’après le Comité du patrimoine mondial, qui a évalué l’état de conservation du site, le sanctuaire de Delphes représente une menace minimale depuis 4 ans. N’étant personnellement jamais aller sur le site, on ne peut se fier qu’aux dires de l’Unesco.

En ce qui concerne la reconstitution du temple d’Apollon d’après ses vestiges, l’histoire est plus compliquée. Il faut dire d’abord qu’internet ne regorge pas d’information quant au processus même de reconstitution du temple d’Apollon, si vous vous demandez comment fait-on pour retracer l’architecture d’un bâtiment d’après 3 demi-colonnes retrouvées in situ, vous trouverez la meilleure réponse dans les publications de l’école française d’Athènes, notamment dans les rapports de fouilles.

La colonne des danseuses de Delphes

La colonne des danseuses de Delphes, photo trouvée sur le site picasaweb, crédits photo : 18 Delphes

De plus, les méthodes de reconstitution de bâtiments sont en constante évolution. La reconstitution d’un site dépend naturellement de ce que l’on trouve in situ, et de la documentation (écrits, cartes, plans) . Toutefois la très récente étude de reconstitution de la colonne dite des danseuses de Delphes nous éclaire sur les méthodes de reconstitution. En effet cette étude place la colonne juste devant le temple d’Apollon, il est donc tout à fait judicieux d’en parler ici. La colonne fut retrouvée en plus de 260 fragments en 1894. Le remontage de la colonne a été rendu possible par le mécénat de la Fondation EDF, au bénéfice de l’École française d’Athènes avec le concours du Musée du Louvre. Le site de la fondation EDF présente et explique le projet brièvement. Sur le site de l’INRAP, on trouve une vidéo d’un colloque organisé en 2012 où Guillaume Thibault (EDF, recherche et développement) et Jean-Luc Martinez (Directeur du département des Antiquités Grecques, Etrusques et Romaines, Musée du Louvre) qui présente l’aboutissement du projet : « Une équipe de chercheurs a bâti une méthode de remontage du monument en 3D permettant de vérifier les hypothèses archéologiques. Trente-quatre fragments ont ainsi été remontés virtuellement grâce à un logiciel de traitement de mesures laser dans un relevé complet intégrant les 260 éléments. ». Une bibliographie succincte est présente en bas de page.

La semaine prochaine, vous aurez la présentation des différentes reconstitutions du temple d’Apollon. N’hésitez pas à consulter la page Facebook pour être au courant de la publication des articles et de quelques actus sur le site de Delphes.

N.B. L’image et la vidéo ont été consultées le 11/03/12

A.V.

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, Audiovisuel

Un thème documentarisé

Le sanctuaire de Delphes et plus précisément, le temple d’Apollon et sa pythie sont des sujets qui ont été étudiés de façons diverses et variées. En effet, de nombreux médias se sont emparés de l’affaire et ont réalisés des documentaires à but pédagogique et assez bien documentés. En majorité ces sujets sont souvent traités par des chaines anglaises ou américaines.

Entre autre, sur le site d’History.com, vous pourrez trouver cette courte  vidéo, qui nous parle du lieu où la pythie donnait ces oracles : l’Adyton du temple (pour plus d’informations, le site Encyclopaedia Universalis propose une bref description de cette pièce réalisée par Martine Hélène FOURMONT). Des scientifiques ont étudiés quelles pouvaient être les vapeurs qui s’échappées du sol. Le Dr Jeffrey Chanton, un chimiste environnemental, a aussi réalisé des expériences pour comprendre l’influence que celles-ci avaient sur le cerveau humain.

Lien vers la vidéo : Secrets of the Ancient World: Delphi and related media

Enfin, un autre exemple avec cette vidéo YouTube (en trois parties) qui est produite par Ancient Mysteries, série documentaire télévisée américaine, qui traite sur presque tous les mystères historiques. Beaucoup de sujets sont abordés alors n’hésitez pas à aller en visionner une de temps en temps. La vidéo qui nous intéresse dure un peu moins de 45 minutes , provient du DVD Mystical Monuments of Ancient Greece et est intitulée Hisch Secrets at Delphi. Elle nous livre de nombreuses informations sur le sanctuaire de Delphes et surtout sur sa pythie. Ces vidéos ont été toutes consultées le 11/03/2012.

P. E.

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, Audiovisuel

Les médias et le monde archéologique grec

Le site de Delphes fait parti d’un plus grand ensemble qui regroupe toutes les sites et fouilles effectuées en Grèce. Par nos médias, nous sommes tous au courant de la grande crise que traverse la Grèce en ce moment. Les conséquences négatives pour le monde archéologique sont indéniables. En effet, cet article alarmant, écrit le 2 mars 2012, montre que suite aux coupes budgétaires, les archéologues grecs lors d’un débat ont suggérés de ré-enfouir les vestiges. Puisque sans budget, ils ne peuvent faire surveiller les vestiges déterrés qui peuvent être alors pillés.

Celui ci, mis en ligne le 20 novembre 2011, explique que le ministre de la Culture grecque, Pavlos Geroulanos, veut poursuivre le plan de rénovation des musées, malgré la crise. Cependant, un autre article du même site, émis le 17 février 2012, explique que ce ministre a démissionné suite à un important vol dans le musée d’Olympie. De même, on apprend que de nombreuses grèves ont été faites puisqu’il manque trop d’effectifs pour assurer la sécurité que cela soit dans les musées ou sur les sites.

P. Geroulanos. Photo prise sur ce site, crédits : © 2009-2011, News.Az, consultée le 05/03/2012

Pour finir, ce dernier article est un plus optimiste, écrit le 13 février 2012 : celui-ci fait la promotion de nouvelles installations misent en place pour attirer les touristes en Grèce.

B.R.

Poster un commentaire

Classé dans Actualité